Protection du climat dans la formation professionnelle

Les jeunes et la protection du climat chez IGP

IGP Powder Coatings se lance dans un défi d’entreprise avec myclimate. Le développement durable fait partie de l’ADN de notre entreprise depuis des décennies. Nos apprentis développent actuellement des idées sur les efforts que nous pourrions tous fournir afin de contribuer davantage à la protection de l’environnement et du climat.

Au départ, l’idée était d’offrir à nos clients à l’occasion de Noël quelque chose de plus durable qu’une bouteille de vin ou un autre cadeau qui serait vite consommé, oublié ou rangé dans un placard. De cette réflexion est né un projet qui touche beaucoup plus de personnes que n’importe quel cadeau : un défi d’entreprise en collaboration avec la fondation myclimate. Ce défi d’entreprise est porté par nos 15 apprentis de 2e et de 3e année. Ils ont pour mission de développer, par équipes de trois, des projets incitant IGP Powder Coatings à renforcer sa contribution à la protection de l’environnement et du climat.

Projets

Équipe 1

Moins d’acétone, un vrai plus pour l’environnement !

Équipe 2

La machine a droit à une pause-café, elle aussi !

Équipe 3

Bye bye le gaspillage de papier !

Équipe 4

Chaque goutte compte

Équipe 5

L’avenir sans CO2 !

Équipes

News

Depuis le dernier jour du projet et les présentations de la mi-parcours, nous avons continué à développer nos idées et commencé les expériences pratiques en laboratoire. L’objectif de ces expériences était de trouver une solution permettant de nettoyer nos machines efficacement, sans avoir à utiliser d’acétone – ou en très petite quantité. Pour y parvenir, nous avons pensé à différentes solutions. Nous avons d’abord été confrontés à quelques difficultés, mais avons entre-temps récolté suffisamment d’informations et sommes à présent sur la bonne voie. Les premiers essais ont été effectués, avec plus ou moins de succès. Nous avons donc d’ores est déjà pu exclure certaines pistes et poursuivons maintenant les tests. La prochaine étape est de savoir s’il est possible de mélanger l’acétone à l’eau. Ce mélange garantirait, en effet, une évaporation relativement rapide. Dans un premier temps, nous ne devions utiliser que la broyeuse dans la mesure où l’extrudeuse peut atteindre une température de 100 °C.
Ces dernières semaines, notre équipe s’est consacrée aux secteurs d’IGP présentant le plus grand potentiel d’économie d’énergie ou d’électricité. Nous créons actuellement une affiche afin de sensibiliser les collaborateurs à ce sujet. Nous préparons également une présentation PowerPoint. Quelques-unes de nos questions sont encore en suspens et nous attendons maintenant les réponses d’un collaborateur par e-mail. Nous sommes heureux de voir notre projet prendre forme. Le travail en équipe se passe très bien et nous y trouvons beaucoup de plaisir. Nous sommes convaincus que nos machines pourront, à l’avenir, faire des pauses café afin de réduire la consommation d’énergie.
Notre équipe s’était fixé pour objectif de numériser les recettes imprimées sur papier, utilisées actuellement dans notre laboratoire. Ces dernières semaines, nous avons travaillé d’arrache-pied sur notre projet et nous approchons déjà de notre objectif. Nous avons toutefois rencontré quelques difficultés, car nous n’avions pas compris les raisons qui interdisaient l’utilisation de tablettes. Au terme d’un échange instructif avec le service informatique, nous avons compris cette contrainte. Nous avons ensuite développé trois solutions alternatives auxquelles nous travaillons actuellement. C’est un plaisir de travailler en groupe, car nous formons une excellente équipe et savons répartir équitablement les tâches.

Feedback

Ce formulaire est désactivé dans la mesure où vous refusez d'accepter le service Google reCAPTCHA nécessaire pour valider toute expédition de message depuis celui-ci.